Publicité
À LA UNEACTUALITÉPOLITIQUE

Urgent: après le viol d’un enfant de 3 ans, une mémé de 73 ans est aussi abusée sexuellement

Sponsorisé

La Côte d’Ivoire excède de jour en jour dans le péché. Ce sont les crimes de toute sorte qui jubilent en son sein. l’Ivoirien ou du moins, les habitants de la Côte d’Ivoire ont-ils tourné le dos à Dieu au profit du diable ? Car le pays se réveille dans les crimes et s’endort dans les crimes. Les assassinats, les enlèvements, les crimes rituels, le vol, le viol, pour ne citer que ceux-là, sont le quotidien de ce beau pays jadis appelé pays de Dieu.

Comme pour ne rater aucune de ses tâches scrogneugneuses, lugubres, au cours de cette semaine, deux cas de viols ont été signalés. Pour le premier cas, Il s’agit d’une petite fille de 3 ans, qui était portée disparue depuis avant hier jeudi puis retrouvée le vendredi 12 novembre dans un état désastreux. Le deuxième cas s’est produit à Bondoukou, une mémé de 73 ans a été abusée sexuellement par un homme de 48 ans, M. Dah cultivateur de profession.

À en croire INFOS Nationale qui a relayé cette annonce le vendredi 12 novembre 2021, M. Dah, domicilié à Tambi, village situé à 37 kilomètres de Bondoukou s’est introduit par infractions dans la maison de dame Y. T, ménagère et originaire dudit village. » Mais  » il a été interpellé puis conduit à la brigade de Bondoukou. »

Il faut noter qu’en début du mois d’octobre, une fillette de moins de 11 ans avait été violée par 4 présumés jeunes à Adiaké. En outre, au cours des deux dernières semaines à GAGNOA, deux cas de meurtres ont été signalés dont le dernier a été enregistré le 6 novembre dernier.

Au regard de tous les crimes mentionnés ci-dessus, nous pouvons dire que la Côte d’Ivoire a déjà atteint voire même dépassé les abominations qui avaient été commises par Sodome et Gomorrhe dans la Bible. Alors si nous avons atteint ce niveau de désolation et d’animation, devons-nous nous attendre à un châtiment divin ?

Annonce
Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page