Publicité
À LA UNEACTUALITÉINTERNATIONNAL

Ressources animales et halieutiques, une station d’alevinage en chantier à Sipilou

Sponsorisé

Le ministre des Ressources animales et Halieutiques (Mirah), Sidi Tiémoko Touré a séjourné dans la région du Tonkpi du 23 au 25 novembre. Il y a effectué une visite terrain sur certains sites de production animale, notamment la station d’alevinage de Dompleu, au Ranch de Sipilou.

C’est à la station de Dompleu que cette tournée a démarré le 23 novembre 2021 avec une forte délégation du Fonds Mondial pour l’Alimentation (FAO). Cette station était autrefois connue pour sa forte production locale en alevins. Mais avec la crise politico-militaire qu’a connue la Côte d’Ivoire, elle a perdu de sa superbe. Une situation que veut changer la FAO. Cette structure spécialisée de l’ONU a décidé de la remettre en marche afin de booster la production locale et permettre à plusieurs familles d’être autonomes.

Pour Samy Gaiji, le représentant FAO Côte d’Ivoire, cette visite terrain permet de constater et toucher du doigt la réalité de la reprise au niveau de cette station.  « C’est un bilan de la première année des activités de la FAO dans la région. Les résultats sont probants et nous sommes émerveillés. La station de Dompleu revient sur le marché. Elle reproduit désormais des alevins on est à 20% de capacité on attend passer à 40 voire 60% de capacité d’exporter des alevins dans la sous-région vers la Guinée et les autres pays limitrophes. Il y a désormais des opportunités de croissance pour la région », s’est-il réjoui.

Parlant des bénéficiaires et de l’impact de cette station, le représentant FAO de Côte d’Ivoire s’est félicité de voir que les bénéficiaires sont sortis de la précarité et se prennent désormais en charge. La FAO a procédé à la remise de tricycles à ces bénéficiaires pour qu’ils accroissent leur production et continuent d’exporter leur produit. Outre ce projet, la FAO compte aussi investir dans l’élevage qui est un autre secteur porteur dans la région. « Il y a un potentiel énorme dans l’élevage. On veut comprendre les tenants et aboutissants, les défis qui sont rencontrés et redynamiser ce ranch pour qu’en Côte d’Ivoire on ait des produits locaux », a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI : UDPCI-FPI: Affi N’Guessan évoque une alliance politique

Annonce

Satisfait de ce que la FAO a accompli notamment à la station de Dompleu, Sidi Touré le ministre des Ressources animales et Halieutiques a précisé que cette visite s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture pour amener le pays à être autonome. « Il se trouve que la Côte d’Ivoire est dépendante en matière d’importation pour sa protéine de poissons. Nous produisons en termes de production nationale 17% de ce que nous consommons », a-t-il révélé. D’où l’importance des stations piscicoles

 « Ici dans cette station d’alevinage de Dompleu, l’ambition est de produire des alevins en quantité pour alimenter la région, la sous-région même au-delà. Nous passerons de la vingtaine de stations à près d’une centaine d’étangs pour le bonheur des populations. La matière aquacole en réalité est du domaine rural et c’est véritablement de cela que vivent les populations en plus de se nourrir du poisson qu’elles consomment », ajoute Sidi Touré.

L’article Ressources animales et halieutiques, une station d’alevinage en chantier à Sipilou est apparu en premier sur | 7info .

Le ministre des Ressources animales et Halieutiques (Mirah), Sidi Tiémoko Touré a séjourné dans la région du Tonkpi du 23 au 25 novembre. Il y a effectué une visite terrain sur certains sites de production animale, notamment la station d’alevinage de Dompleu, au Ranch de Sipilou. C’est à la station de Dompleu que cette tournée a
L’article Ressources animales et halieutiques, une station d’alevinage en chantier à Sipilou est apparu en premier sur | 7info .

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page