Publicité
INTERNATIONNAL

Livraison d’armes à l’Ukraine: l’Allemagne avertit l’OTAN contre une confrontation avec la Russie

Sponsorisé

Alors que les occidentaux mettent la pression à l’Allemagne pour la fourniture d’armes à l’Ukraine dans la guerre contre les forces russes, le chancelier allemand Olaf Scholz a averti que l’OTAN devait éviter une confrontation militaire directe avec la Russie.

Olaf Scholz a mis en garde les pays de l’OTAN sur les risques des livraisons d’armes à l’Ukraine alors que la Russie a entamé depuis plusieurs semaines, une opération militaire dans le pays. Selon le Chancelier allemand, toute confrontation pouvant conduire à une troisième guerre mondiale doit être évitée à tout prix. Il estime que livrer des armes à l’Ukraine en ce moment, pourrait être la cause d’une éventuelle confrontation avec la Russie qui conduirait à une guerre mondiale.

Dans une interview au Der Spiegel allemand, Scholz a fait ces déclarations pour répondre à un commentaire expliquant pourquoi l’Allemagne n’avait pas livré d’armes lourdes à l’Ukraine. « Il n’y a pas de règlement pour cette situation qui indique à quel moment nous sommes considérés comme une partie à la guerre en Ukraine », a déclaré Scholz.

On lui a demandé pourquoi il pensait que la livraison de chars à l’Ukraine pourrait conduire à une guerre nucléaire. « C’est pourquoi il est d’autant plus important que nous examinions chaque étape très attentivement et que nous nous coordonnions étroitement les uns avec les autres », a déclaré Scholz, ajoutant qu’éviter « une escalade vers l’OTAN est une priorité absolue pour moi ». « Il ne doit pas y avoir de guerre nucléaire », a déclaré Scholz.

Annonce

« C’est pourquoi je ne me concentre pas sur les sondages et ne me laisse pas irriter par des appels stridents. Les conséquences d’une erreur seraient dramatiques », a ajouté le chancelier allemand. L’Allemagne a indiqué vendredi qu’il ne pourrait pas fournir des armes lourdes à l’Ukraine de son propre stock mais que Kiev pourrait en acheter auprès des entreprises allemandes et Berlin rembourserait.

Tout comme l’Allemagne, la Hongrie avait également averti l’Ukraine, disant au président Volodymyr Zelensky qu’il ne pouvait pas l’obliger à fournir à l’Ukraine des armes pour combattre la Russie. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, par l’intermédiaire de Zoltan Kovacs, son porte-parole international, a déclaré que le pays ne fournirait pas d’armes pour soutenir l’Ukraine dans la guerre avec la Russie. Zelensky avait critiqué le mois dernier Orbán, disant à la Hongrie de « décider par vous-même avec qui vous êtes ».




La source

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page