Publicité
À LA UNEACTUALITÉPOLITIQUE

Le parti de l’ancien Président Laurent Gbagbo, aurait mobilisé plus de 100 millions de FCFA pour son congrès constitutif tenu les 16 et 17 octobre 2021

Sponsorisé

Deux semaines après la naissance du Parti des Peuples Africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI), nous en savons un peu plus sur la façon dont les fonds ont été mobilisés et ce qu’a coûté le congrès constitutif tenu les samedi 16 et dimanche 17 octobre dernier, à l’hôtel Sofitel Ivoire dans la commune de Cocody : plus de 100 millions de FCFA.

C’est ce qu’a confié le président dudit congrès, Sébastien Dano Djédjé, au cours d’une interview accordée au journal La Voie Originale, dans son édition de ce mardi 2 novembre 2021. Les fonds ont été mobilisés grâce aux militants, sympathisants à travers une opération de contribution dénommé “l’opération Pionnier” et à quelques donateurs anonymes.

« Nous étions en train de réfléchir sur le comment organiser le Congrès. D’habitude, on organise le Congrès avec au maximum 20 millions FCFA. Mais pour ce Congrès, c’était autre chose. La salle seulement nous a coûté 24 millions FCFA à raison de 12 millions FCFA par jour. Il faut y ajouter les chapiteaux qu’on a construit tout autour du Palais des Congrès et toute la logistique du village du Congrès à Blockhaus. (…) C’est difficile de le dire parce que je n’ai pas encore fait le point avec le financier.

Mais ce que je sais, on a dépassé la centaine de millions de FCFA. Ce sont les militants qui ont financé ce Congrès. D’où l’opération ‘’Pionnier’’ que nous avons lancée. La contribution des militants était à hauteur d’au moins 1000 FCFA. Ce sont les militants qui ont donné l’argent à cause de leur Gbagbo qui leur tient à cœur. Il y a eu également l’action des donateurs, c’est-à-dire des personnalités dont certains ont voulu rester dans l’anonymat pour ce que vous savez dans ce pays.», a confié le président du congrès constitutif du PPA-CI au confrère.

Annonce

Si la mobilisation des partisans du président Gbagbo qui ont envahi l’esplanade du Sofitel hôtel Ivoire n’a nullement été une surprise, la présence des représentations de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe a largement dépassé les prévisions des organisateurs et donne à espérer de la réalisation le plus vite possible de la vision panafricaniste de la nouvelle offre politique de l’ancien chef de l’État Ivoirien.

Une nouvelle offre politique attendue à la pratique pour jauger ce nouvel instrument politique. Comme annoncé, il devait avoir pour vocation de rassembler les Ivoiriens, les forces politiques authentiquement de Gauche pour la conquête des libertés, mais également de s’engager clairement dans le panafricanisme en vue de la souveraineté des peuples africains. Qui vivra, verra !

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page