Publicité
À LA UNEACTUALITÉINTERNATIONNAL

Le Mali sanctionne à son tour la CEDEAO

Sponsorisé

Toutes les deux entités ont décidé de se condamner mutuellement. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en premier, le Mali ensuite.


Est-ce le point du non-retour ? Entre la CEDEAO et le Mali, plus rien ne va. Alors que l’organisation sous régionale durcit le ton contre la volonté des autorités de la transition maliennes de se maintenir au pouvoir, Bamako ne faiblit pas de son côté. Le colonel Assimi Goïta et les militaires aux affaires tiennent tête.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale le dimanche 9 janvier 2022 soir, la junte annonce sa fermeté à aller jusqu’au bout de son ambition. Elle condamne les sanctions jugées « illégales et illégitimes » que venaient de lui imposer les Chefs d’État de l’Afrique de l’Ouest.

LIRE AUSSI : Sanctions ouest-africaine, le Mali court-il vers une récession ?

Quelques heures plutôt dans la journée du même dimanche, à l’issue des sommets extraordinaires, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), ont décidé plusieurs mesures corsées contre le Mali. Dans la crise qui secoue le pays, les chefs d’État de la sous-région ont opté pour le gel des avoirs maliens au sein de la BCEAO de fermer les frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation, mais aussi de suspendre les transactions avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité. La CEDEAO a également décidé le retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali ainsi que d’autres sanctions concernant l’aide financière.

Annonce

Des décisions qui ont aussitôt fait réagir Bamako. Suivant le principe de la réciprocité, la junte « décide de rappeler ses Ambassadeurs accrédités dans les États membres de la CEDEAO et de la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec les États concernés ».

Le Mali se veut aussi prévoyant. « Face à toute éventualité de déploiement des forces étrangères contre notre pays, le Gouvernement du Mali appelle les Forces de Défense et de sécurité, ainsi que la population, à redoubler de vigilance et à rester mobilisées ». Non signifier que dans les heures à venir… il prendra toutes les mesures nécessaires en vue de riposter à ces sanctions malencontreuses.

L’article Le Mali sanctionne à son tour la CEDEAO est apparu en premier sur | 7info .

Toutes les deux entités ont décidé de se condamner mutuellement. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en premier, le Mali ensuite. Est-ce le point du non-retour ? Entre la CEDEAO et le Mali, plus rien ne va. Alors que l’organisation sous régionale durcit le ton contre la volonté des autorités de
L’article Le Mali sanctionne à son tour la CEDEAO est apparu en premier sur | 7info .

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page