Publicité
À LA UNE

L’APROCANCI souhaite des ‘’solutions urgentes’’ aux difficultés dans la filière caoutchouc

Sponsorisé

Le PCA APROCANCI, Baroan Roland (Centre) lors de la 1ère session 2022 de l’Association, le 21/09/2022
Abidjan, 21 sept 2022 (AIP) – Le président du conseil d’administration (PCA) de l’Association des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROCANCI), Baroan Roland, souhaite que des ‘’solutions urgentes’’ soient trouvées aux difficultés qui assaillent la filière.

En marge de la première session 2022 du conseil d’administration de l’APROCANCI organisée mercredi 21 septembre à l’hôtel Palm Club, à Abidjan Cocody, M. Baroan a estimé que ‘’l’intérêt actuel, c’est que le caoutchouc ne reste pas dans les mains des producteurs’’.

Pour la commercialisation du caoutchouc, il préconise que les chercheurs soient associés aux réflexions. Le but est de mettre en place une cellule à même de sortir la filière de la crise qui dure depuis trois ans, marquée notamment par la mévente du caoutchouc et la chute du prix.

Annonce

Le PCA plaide également auprès du Gouvernement pour que la taxe de 1,5% soit suspendue pour au moins quatre mois, ainsi que pour la réduction du délai légal d’exercice d’une usine fixé à 16 mois, afin de permettre aux nouvelles usines de pouvoir acheter le caoutchouc.

M. Baroan félicite le Conseil hévéa – palmier à huile qui a ajouté 120 000 tonnes au quota de 150 000 T autorisé à l’exportation, souhaitant que cette quantité soit portée à 350 000 T. Ce qui permettra de désengorger le stock de caoutchouc dans les plantations. Il souhaite en outre que des recherches soient menées pour permettre à la Côte d’Ivoire de consommer sa production, de sorte à amoindrir la pression externe.

A l’agenda de cette réunion du conseil d’administration de l’APROCANCI, figurent des points relatifs à la mévente du caoutchouc, au nouveau mécanisme du prix, aux rapports avec le Fonds interprofessionnel de solidarité hévéa (FISH) et aux élections au sein de l’Organisation interprofessionnelle agricole – Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (OIA-APROMAC), notamment au niveau de la base.

Administrateur de l’OIA-APROMAC, Baroan Roland exprime sa gratitude au président de la République, Alassane Ouattara, pour la prise d’une disposition permettant aux producteurs d’avoir un pouvoir dans les instances de décision. Il salue aussi le président Eugène Kremien, pour la qualité de la gestion de cette faîtière.

Créée depuis 30 ans, l’APROCANCI qui revendique 8.000 planteurs, selon les chiffres de la dernière élection datant de 2015, est la première des organisations de la filière caoutchouc, en termes d’adhérents. Avec 1,2 million de tonnes, la Côte d’Ivoire est le 3e pays producteur mondial de caoutchouc après la Thaïlande et l’Indonésie.

(AIP)

cmas




La source

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page