Publicité
À LA UNEACTUALITÉDIVERSINTERNATIONNALSOCIETE

Insolite: une femme tente d’enlever son mari qui « a de l’argent mais est très avare»

Sponsorisé

L’histoire se passe au Nigéria où Une femme mariée, Memunat Salaudeen a été arrêtée ce lundi 1er novembre par des membres du commandement de la police de l’État d’Ogun au Nigeria pour avoir planifié avec trois autres personnes de kidnapper son mari.

Les suspects ont été appréhendés vers 18h30 alors que des hommes de l’équipe de patrouille routière fédérale, étaient en service d’arrêt et de recherche. L’équipe a accosté trois jeunes hommes à savoir Olayinka Lawal, Asungba Nura et Usman Oluwatoyin dont l’apparence était très suspecte sur une moto, et les a arrêtés pour les fouiller.

En les fouillant, un coutelas et une nouvelle corde solide ont été récupérés sur eux. L’équipe les a rapidement séparés et les a interrogés individuellement sur leur mission dans cette zone avec corde et coutelas. Les trois ont donné des réponses différentes à la question, ce qui a encore éveillé les soupçons des policiers, qui ont alors décidé de les interroger davantage.

Au cours de l’interrogatoire, les trois ont avoué que c’était une femme qui a été identifiée plus tard comme Memunat Salaudeen qui leur a donné la somme de 8000 Nairas pour acheter un coutelas et une corde assez solide pour attacher un être humain. Ils ont avoué, en outre que, la femme qui est infirmière, leur a demandé d’aller se cacher quelque part le long de cette route, et qu’elle attirera son mari à l’endroit où ils l’enlèveront et l’attacheront avec la corde et ensuite demander une rançon.
Ils ont par ailleurs informé la police que, la femme leur a dit que c’était le seul moyen pour elle d’obtenir de l’argent de son mari qu’elle accusait d’être très avare malgré le fait qu’il ait de l’argent.

C’était l’endroit où ils se rendaient selon leur plan avant d’être interceptés par la police. La femme a ensuite été amenée sur les lieux et, en voyant les suspects arrêtés, elle a admis être le cerveau derrière tout cela. Elle a dit aux policiers que son mari ne lui donnait pas d’argent et qu’elle avait décidé de planifier son enlèvement afin d’obtenir de l’argent de lui à tout prix.

Confirmant l’incident, le commissaire de police de l’État, CP Lanre Bankole, a ordonné le transfert immédiat des suspects à une unité anti-enlèvement du département d’enquête criminelle et de renseignement de l’État pour une enquête discrète.

Annonce

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page