dimanche, novembre 28, 2021

À LA UNE, ACTUALITÉ, POLITIQUE

Cote d’Ivoire: Guikahué a-t-il été empoisonné ? Que cache son évacuation d’urgence ? Pourquoi Bédié a été empêché de le voir ?

Le secrétaire exécutif en chef du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Pr Maurice Kacou Guikahué, a selon plusieurs sources concordantes, été évacué en France où il est arrivé dimanche matin 20 décembre 2020, après que son état de santé se soit brusquement détérioré en Côte d’Ivoire où il suivait un traitement intensif à l’institut de cardiologie d’Abidjan suite à une crise cardiaque à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan où il était en détention.

Mais chose extrêmement bizarre, le président Henri Konan Bédié président du PDCI-RDA, a été interdit de le voir la veille de sa évacuation pour s’enquérir de son état de santé, et cela par une décision dument signifiée par un juge.

Le Pr Maurice Kacou Guikahué a donc été évacué loin des regards, suite à une aggravation brutale de son état de santé comme si l’on voulait cacher quelque chose à son patron le président Bédié.

En effet, selon une source extrêmement introduite, les deux proches collaborateurs du président du PDCI-RDA, Pr Guikahué et N’dri Narcisse son directeur de cabinet lui aussi évacué d’urgence mais à la clinique Farah d’Abidjan, auraient été victimes de poison à la MACA.

Ils sont tous les deux en danger de mort si rien n’est fait.

Et dans le cas du Pr Guikahué, c’est pour se dédouaner au cas où le pire survenait que le régime l’a évacué d’urgence en France.

Son évacuation serait donc un cadeau empoisonné et n’aurait donc rien à avoir avec une quelconque mensuetude, car si c’était un acte de bonne foi, le président Bédié aurait été autorisé à voir son plus proche collaborateur comme il en a manifesté le désir.

Il y a de toute évidence quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette affaire, toujours selon cette source.
Car comment justifier que les deux plus proches collaborateurs du président Henri Konan Bédié soient au même moment gravement malade suite à leur détention à la MACA.

Affaire à suivre…

Source: Ivoirebusiness