Publicité
ACTUALITÉ

Côte d’Ivoire – DJ Arafat : «Je suis fatiguée d’être célibataire, je veux un homme qui…», Carmen Sama

Sponsorisé

Après avoir nié son appartenance au réseau de prostitution Dubaï Porta Porty, la bimbo ivoirienne Eudoxie Yao s’affiche de nouveau avec des billets de banque sur la toile.

L’affaire Dubaï Porta Porty enflamme les réseaux sociaux depuis quelques jours. Il s’agit en effet, d’un réseau de prostitution animé par des milliardaires installés à Dubaï aux Émirats arabes unis. Et les cibles de ces derniers sont des influenceuses et autres stars du web qui subissent des pratiques ignobles en échange de fortes sommes d’argent.

Coucher avec des animaux ou avec plusieurs personnes ou encore se faire déféquer dans la bouche sont entre autres, les pratiques que subissent certaines stars du web du côté de Dubaï.

Suspectée d’appartenir à ce réseau pour avoir déjà séjourné à Dubaï, la star ivoirienne des réseaux sociaux, Eudoxie Yao a fait savoir qu’elle n’a jamais eu de rapports sexuels avec un homme pour de l’argent, car, selon elle, ses activités d’influenceuse et d’artiste chanteuse lui permettent de gagner pleinement sa vie.

Annonce

«J’aime Dubaï parce que c’est beau, j’aime y être, mon dernier voyage à Dubaï m’a été offert mais je ne peux pas citer le nom de la personne. C’est quelqu’un qui m’apprécie énormément, et comme il a su que c’était mon anniversaire, il a voulu me faire plaisir.

Il n’est pas encore mon chéri (…) Je ne comprends pas, on me fait des cadeaux, mais eux ( ses détracteurs) ils se disent mais tant que tu n’as pas encore couché avec quelqu’un, on ne peut pas te donner autant d’argent.

Je veux leur faire comprendre que c’est mon heure de gloire, c’est ma grâce. Si je veux sortir avec quelqu’un, je sortirai avec lui, pas parce qu’il m’a donné beaucoup d’argent. Au-delà de mes prestations, tout l’argent que je gagne, ce sont des gens qui me donnent, il y a des hommes comme des femmes…», a confié Eudoxie Yao sur Life TV.

Mardi 10 mai, Eudoxie Yao a encore fait parler d’elle en postant des photos dans lesquelles on l’aperçoit avec de nombreux billets de banque.

«Seul le travail paye. Et je vis bien de ma célébrité et de mon métier artistique. Je ne suis pas chanceuse, je suis bénie, c’est mon heure», a lancé Eudoxie Yao.


La source

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page