Publicité
À LA UNE

Confusion à Daloa: Le 62e anniversaire de la Côte-d’Ivoire se termine sous gaz lacrymogène

Sponsorisé

Si la célébration officielle de cette fête nationale s’est faite cette année à Yamoussoukro, où l’on a assisté à un impressionnant défilé civilo-militaire, en présence du chef de l’État Alassane Ouattara, de ses homologues du Libéria Georges Weah et Cissoko Embalo, de la Guinée Bissau, dans les villes de l’intérieur du Pays, le plaisir de la célébration de cette fête nationale n’a pas été boudé.

Sauf qu’à Daloa, la fête de l’indépendance a été célébrée d’une façon particulière.

L’on a eu droit à des incidents qui ont entaché la célébration des 62 ans d’indépendance du Pays.

Annonce

En effet, à Daloa, la célébration de l’indépendance s’est terminée dans la confusion et dans la fumée des gaz lacrymogènes.

Après le cérémonial officiel, c’est lors défilé civil et motorisé que s’est produit l’incident.

Des jeunes gens à moto tenaient à prendre part au défilé alors qu’ils n’étaient sur la liste officielle des personnes qui devaient défiler.

Face au refus de la police à les laisser passer le cordon de sécurité, ces jeunes motards aidés par d’autres jeunes se sont mis à lancer des cailloux pour avoir accès à la place du défilé.

Cette situation a obligé la police nationale et la gendarmerie à faire usage des gaz lacrymogènes malgré la présence du préfet de région et des autorités politiques.

Résultat, des chaise s et installations de la célébration des 62 ans de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, saccagées à Daloa.

Jean Chresus, Abidjan
Koaci




La source

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page