Publicité
À LA UNE

Bishop Daddy Schekina: Le Saint-Esprit en action ou des « techniques » ?

Sponsorisé

Ce garçon tisse sa toile avec deux gigantesques espaces à Abidjan. L’un à Bessikoi derrière Angré, et l’autre au Km17 à la sortie de Yopougon. Cet espace -ci n’est pas encore construit. Pour l’instant, c’est une immense bâche déployée, pouvant abriter 60 000 personnes aux dires de l’entourage de l’homme. L’achat de ce terrain a dû nécessiter une importante somme, vu sa taille et sa proximité avec la ville d’Abidjan. Le terrain se trouve à quelques 30 mètres de l’autoroute de contournement d’Abidjan.

Daddy Schekina possède également une immense propriété à la riviera III, qui donne sur la lagune. Apparemment l’argent n’est pas un problème pour l’homme. Son cortège se compose de 4×4 haut de gamme et rutilants ( Range rover, Mercedes, porsche panamera etc……….). L’acquisition de cette dernière voiture en Avril 2021 a déclenché une polémique sur les réseaux sociaux. Tandis que certains parlaient de l’orgueil, d’autres y voyaient la « bénédiction » dont l’homme serait l’objet. Bénédiction de la part du Seigneur que nous prions tous ? C’est ce que nous allons tenter de cerner.

Daddy Schekina : le prophète guérisseur

Annonce

Chaque dimanche, des cars acheminent des centaines de fidèles vers les deux espaces. Daddy Schekina est encore un jeune homme, même si on le voit avec une barbe abondante, certainement veut-il projeter l’image d’un homme mûr. Malgré sa relative jeunesse, il inspire le respect de ses pairs. Il fait dire que ses cultes drainent du monde. Et pour cause, l’homme fait des révélations ultra précises, avec à la clé des guérisons stupéfiantes, qu’on peut visionner sur sa page facebook, sa chaîne youtube, ou sa chaîne télé « miracle TV ». Le Saint-Esprit est-il en action ? ou ce jeune homme met-il en œuvre des « techniques » comme certains l’accusent ?

Si les guérisons sont incontestables, faut-il immédiatement conclure qu’elles émanent de l’Esprit-Saint ? Lorsque le bâton de Moïse s’est transformé en serpent devant le pharaon, les magiciens de ce dernier ont fait de même. Il a fallu que le serpent de Moise avalent ceux des autres afin qu’il soit établi que sa source de pouvoir était supérieure. Ce fait montre bien que le camp des ténèbres a la capacité de « reproduire » les miracles du Seigneur.

Evidemment à ce stade personne ne dit que daddy Schekina tient ses pouvoirs des ténèbres. Mais il ne faut non plus pas affirmer sur la base des seuls miracles, que son pouvoir émane de la Lumière. Les miracles n’attestent pas nécessairement la présence du Seigneur, pour la simple raison qu’ils peuvent être « copiés ». La source du pouvoir doit nous intéresser autant que les miracles, car les féticheurs aussi guérissent, chassent les démons, font des révélations précises. Et sans discernement, s’ils ont une Bible en main, on peut se faire prendre en croyant que cela vient de Dieu, alors que la chose vient des ténèbres. Le fait d’avaler de l’acide en pensant que c’est de l’eau, n’aura aucune incidence sur les conséquences qui en découleront.

Des cultes presque sans enseignements

Ce qui frappe aux cultes et croisades de Daddy Schekina, c’est l’absence d’enseignements. La Bible est mise de côté. Les cultes sont entièrement consacrés aux séances de guérison et de révélations. Pas un seul verset n’est cité pour venir étayer tout cela. Le nom de Jésus Christ est prononcé au passage, souvent pas du tout, ce qui a fini par attirer l’attention. Prenant cela en compte, l’homme s’exerce à la prédication depuis un certain temps. Mais elle est vite expédiée, preuve que la prédication n’est pas son fort. Jésus Christ, enseignait plus qu’il ne faisait des miracles. Daddy Schekina fait l’inverse.

Dans les années 80 et au début des années 90, des guérisseurs célèbres opéraient dans la région de Lakota ( Koudou Jeannot, Zérédji, Gbahe, Dago danger etc…..). De tout le pays, des cars acheminaient des milliers de personnes vers leurs fiefs. Face aux critiques les accusant d’être des sorciers, ces guérisseurs brandissaient la Bible. Cela donnait un cachet de respectabilité à leur entreprise. Pourtant ils étaient incapables de bâtir un enseignement cohérent et solide sur la base des versets qu’ils lisaient. Le temps a montré qu’ils étaient effectivement des sorciers, qui certes combattaient d’autres sorciers, mais qui n’ en étaient pas moins pour autant. Ils les combattaient avec les mêmes pratiques. Progressivement ils ont perdu tout crédit, pour finalement disparaître du paysage.

Le fait que les miracles de Daddy Schekina ne soient pas suivis d’enseignements, qu’aucun verset biblique ne soit cité durant les séances de guérison, nous amène à établir un parallèle avec les sorciers-guérisseurs de Lakota. Un ex-sorcier devenu pasteur aura tendance à utiliser les « techniques » qu’il connaît. Ce raccourci permet de parvenir à des résultats impressionnants en peu de temps. Mais du fait de l’absence d’une vie de de prière et de méditation des écritures, il sera incapable d’enseigner ses fidèles.

Aujourd’hui un certain nombre de jeunes pasteurs opèrent sur la même ligne que daddy Schekina. Ils n’enseignent pas, font des révélations ultra précises sur la vie des fidèles, avec des guérisons stupéfiantes à la clé. Leurs pratiques sont curieusement identiques, notamment cette façon de souffler sur les fidèles et leur dire qu’ils sont « guéris ». On peut le voir sur le bouquet Super Box où sont la majorité des chaînes TV des communautés religieuses. On remarque aussi que la majorité de ces « prophètes » aux super-pouvoirs sont établis au Bénin, la patrie du vaudou. Cela doit interpeller. Sont-ils passés d »un culte à l’autre en conservant les mêmes pratiques ? Il faut savoir que les sciences occultes ne sont pas figées. Elles « évoluent », à l’image de la science que nous vivons dans ce monde.

Le caractère mécanique des révélations et guérisons, comme si cela était de « l’amusement », amène à s’interroger sur la source véritable de leur pouvoir. Beaucoup de femmes autrefois « féticheuses-komians », sont aujourd’hui des prophétesses. Elles font des « merveilles » auprès des malades. Mais quelle est la source des guérisons ?

Le parcours de Daddy Schekina

Ce parcours semble être assez obscur. Ce garçon était un chantre dans un ministère de la place. Parti au Ghana participer à une croisade, ou une conférence, il en est revenu avec les super-pouvoirs qu’on lui connaît aujourd’hui. Que s’est-il passé au Ghana ? Une histoire se raconte à son sujet. Il aurait pénétré dans une salle que le prophète hôte avait formellement interdit aux visiteurs. Au sortir de ce lieu, il aurait acquis ses supers pouvoirs de guérison, et ses « dons de révélation », c’est-à-dire la capacité de décrire les événements passés vécus par une personne. A-t-il reçu la visite d’un « ange » ? A-t-il été initié à son insu ? Que s’est-il réellement passé à cette croisade ? Dieu seul le sait.

Pour ses détracteurs, la précision des révélations tient de la divination, une pratique formellement interdite par Dieu. Beaucoup pensent qu’il a accès au contenu du cerveau de ses fidèles, par un « téléchargement de leurs pensées ». Dans l’Evangile selon Jean, le Christ a bien dit à la femme samaritaine qu’elle avait eu 06 maris. Mais il n’a pas donné le nom de chacun d’eux, ni leur lieu d’habitation, ni comment elle les avait rencontrés etc….etc…. Alors que Daddy Schekina le fait avec une facilité déconcertante.

« parce que tu m’as vu alors tu es guéri » C’est ce qu’il aurait déclaré à une personne venue en retard à l’une de ses séances de guérisons, et qui l’implorait de prier pour elle. De l’assurance ? une foi exceptionnelle ? ou de l’orgueil ? Il est presque vu comme un demi-dieu par les fidèles, beaucoup se jettent à ses pieds à son passage. En principe il devrait corriger cela en rappelant constamment que c’est Jésus Christ qui guérit, lui n’étant qu’un canal. Mais apparemment il ne fait pas, et semble prendre grand plaisir à être vu comme un être « surnaturel ».

Comment discerner un véritable miracle, celui qui vient du Seigneur

Les miracles ne doivent pas obscurcir notre capacité d’analyse, notre discernement, comme Jésus lui-même l’a recommandé. Aujourd’hui la confusion est grande. On ne sait plus qui est le Seigneur. Les faux prophètes sont descendus en masse dans la place, et se sont mêlés aux vrais. Impatients de s’enrichir, ils n’ont de regard que pour les offrandes des fidèles, peu leur importe la manière dont ces derniers mènent leur vie. Ils sont prêts à parler d’incrédulité ou de raisonnement quand on émet la moindre observation sur leurs pratiques. Mais ils oublient que si nous avons un cerveau, c’est pour analyser et comprendre. C’est bien la fonction de cet organe !

Il n’est pas facile de les identifier car les miracles se ressemblent. Mais il faut savoir que les miracles et les enseignements sont indissociables. Là où nous avons des miracles sans enseignements, ou des enseignements sans miracles, le doute sur la personnalité du prophète est légitime. Au-delà de tout, une chose reste certaine, le temps finira par révéler la source véritable des miracles de Daddy Schekina, et tous ceux qui opèrent sur la même ligne que lui. Sont-ils du camp de la Lumière ou de celui des ténèbres ? Le temps le révélera certainement car le temps est le second nom de DIEU.

Douglas Mountain
Le Cercle des Réflexions Libérales
oceanpremier4@gmail.com




La source

Publicité
Publicités

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page